Connexion
Inscription

Plan gay Sadomasochisme

Tout savoir sur l'univers du plan SM

Si le but de toutes relations sexuelles est de satisfaire une envie, un fantasme, et faire plaisir à son corps, il n’en demeure pas moins pour le sexe gay. En effet, dans l’univers gay, il existe plusieurs manières de se faire plaisir. Certains préfèrent les plans à 3. D’autres, encore plus motivés, explorent les expériences de sexe BDSM. Qu’est-ce que le BDSM ? Quels sont les sextoys utilisés lors des SM ? Et quelle est la place du gode dans les pratiques BDSM ?

homme gay disponible pour un plan SM

Qu’est-ce que le plan SM ?

Le sigle complet est le BDSM. Il s’agit en effet d’une expérience sexuelle visant à trouver son plaisir dans la douleur et le renoncement de sa propre personne. Cette pratique sexuelle suppose que lors d’une rencontre, un homme gay laisse le second mec décider à sa place. La pratique du plan BDSM procure à son pratiquant une sensation de plénitude et de plaisir intense.

Le sadomasochisme, encore appelé SM, fait partie du plan BDSM. Jugé de plan pervers et violent, le SM est une pratique où les gays se laissent aller à beaucoup de fantasmes. Pour certaines personnes ne maîtrisant pas réellement la pratique, il est question de l’expression des démons les plus brutaux de l’homme. L’univers du SM s’appuie sur la domination acceptée de manière consensuelle entre le dominant et le dominé.

Il naît de ce rapport de force une relation complexe basée sur une sorte de dépendance mutuelle entre le maître et son esclave. Cette relation s’exprime par des pratiques érotiques, des jeux sexuels mettant aux prises l’humiliation, la douleur, les vives émotions, de la crainte et surtout du plaisir. Le plan BDSM s’explique donc par le bondage, la discipline, le sadisme et le masochisme.

Selon le dictionnaire Larousse, le sadomasochisme exprime la perversion sexuelle associant des pulsions sadiques et masochistes. Toutefois, il convient de rappeler qu’il s’agit d’une relation consentie, c’est-à-dire une forme de contrat conclu en amont à la rencontre, entre le deux mecs.

Ayant pour finalité la jouissance, le BDSM est un ensemble de codes, de symboles, de jeux sexuels, de changements de rôles, de soumission suivant une échelle dans le fantasme. Le dominant, encore appelé bourreau, inflige une douleur à sa proie. Et celle-ci y tire une satisfaction.

De façon plus précise, le bondage consiste en une pratique sexuelle au cours de laquelle le maître ligote son partenaire sexuel grâce à une corde, de camisoles ou d’autres combinaisons en latex. En étant lié par ces objets, le dominé est à la merci du bourreau.

Quant à la domination, c’est une autre facette de la soumission entre les gays. Cela se matérialise par l’emprise du maître sur son partenaire sexuel. Elle peut s’exprimer par des insultes, des ordres, etc.

Durant les rencontres BDSM, la soumission met le soumis dans une posture d’infériorité. La soumission peut également se matérialiser par les scènes d’humiliation comme le facesitting ou l’urolagnie. De même, il peut se faire par la pose des cages de chasteté.

Pour ce qui est du sadisme dans le BDSM, il s’agit de la satisfaction du partenaire sexuel par des pratiques sadiques. C’est la phase active même du BDSM. Le masochisme, quant à lui, relève de la recherche du plaisir sexuel dans les formes d’humiliation infligées. Cela représente le côté passif du BDSM.

Le SM gay désigne donc l’exercice des jeux sexuels sadomasochistes par des hommes gays. Ceux-ci ont préalablement consenti à cela lors de la rencontre. Par ailleurs, lors de son annonce sur un site de rencontre, le gay peut décrire l’expérience qu’il souhaite vivre. Notez que la pratique du BDSM nécessite l’usage des accessoires appelés sextoys.

Les sextoys utilisés lors des plans SM

Dans la pratique du BDSM, plusieurs sextoys interviennent. Trouvez ci-dessous les sextoys mis en jeu :

  - Monogant ;
  - Menottes ;
  - Collier ;
  - Camisole ;
  - Minerve ;
  - Sac d’enfermement ;
  - Cagoule ;
  - Bandeau ;
  - Fouet ;
  - Martinet ;
  - Cravache ;
  - Ceinture ou cage de chasteté ;
  - Pinces à téton ;
  - Bougies ;
  - Queue de chien.

Les sextoys constituent un ensemble de kit permettant la pratique du SM.

Les contraintes BDSM (corde, liens, barres en métal)

Ces accessoires ont pour but d’immobiliser le partenaire sexuel dans une position donnée. Les cordes, les liens de cuir ou les barres en métal permettent, dans un plan gay, au dominant de se focaliser sur des parties précises du corps de son mec en maintenant les autres parties dans le lien.

Rencontres entre hommes

A la recherche d’une rencontre gay pour un plan, un trip, un fantasme, une histoire…
des centaines d’hommes attendent votre message.

photo profil
30
Couplebg
Gay
photo profil
35
gars03200
Gay
photo profil
31
Antony75018
Gay
photo profil
35
Sala
Homme
photo profil
30
Ramito
Homme
photo profil
27
Friend86
Gay
photo profil
25
NaughtySex
Gay
photo profil
33
Sucksuck
Gay
photo profil
35
nikoblue
Gay
photo profil
29
silentstorm
Homme
photo profil
32
Drinkpiss7777
Homme
photo profil
34
Nofx
Homme
photo profil
25
Rekhel
photo profil
25
Louis5110011
Homme

Les menottes BDSM

Le mec dominant fixe les menottes au poignet ou aux chevilles du soumis. Pour se procurer du plaisir, il peut décider de le prendre en photo pour davantage l’humilier. Ce dispositif est très apprécié des couples gays.

BDSM cock ring et les cages à pénis

Dans les rencontres SM, le maintien du pénis est capital. Il duplique l’excitation de l’homme à travers une forte érection. Cette pratique peut entraîner des douleurs. Néanmoins, les pratiques SM trouvent leur essence dans le ressenti de la douleur.

La place du gode dans les pratiques BDSM

Accessoire des pratiques SM, le gode a priori n’équivaut pas à une pratique Hard. Il le devient dès lors que sa dimension est prise en compte. Les godes XXL sont associés aux plans BDSM. Les godes de grandes tailles permettent de vivre des moments Hard. Sa pratique est appréciée par les mecs qui préfèrent des plans BDSM.